✨ Imaginer l’avenir du bureau dans la nouvelle organisation du travail avec Clément Alteresco.

L' AGORA by TOTEM

Pour la première de sa toute nouvelle série d'événements, les “Agora Talks”, TOTEM vous embarque dans le voyage vers le futur du bureau avec Clément Alteresco - CEO de Morning animée par Rafaël de Lavergne - CEO de TOTEM.

✨ Imaginer l’avenir du bureau dans la nouvelle organisation du travail avec Clément Alteresco.
Pour la première de sa toute nouvelle série d'événements, les Agora Talks, TOTEM vous embarque dans le voyage vers le futur du bureau avec Clément Alteresco - CEO de Morning animée par Rafaël de Lavergne - CEO de TOTEM.

🎤 Un espace de coworking à SF, Fabernovel, BAP puis Morning... qu'est ce qui t'a motivé dans la création d'espaces partagés ?

J'ai eu la chance de gérer un espace de coworking à San Francisco en 2008.

Durant cette période, le coworking était quelque chose de très exclusif aux "geeks", aux freelance etc... on s'y retrouvait pour travailler, mais surtout pour éviter la solitude du quotidien.

C'est comme ça que le coworking est né, et j'ai eu la chance d'être là au bon moment et de pouvoir répondre au pain de ces gens-là, de les réunir et de créer une dynamique entre eux.

C'était l'envie de réaliser un espace où on crée, on se rencontre, on socialise, on apprend... un espace où on ne se rend pas seulement pour "bosser".

Dans cet espace tu rencontres des gens avec qui tu travailles, avec qui tu bois un verre, avec qui tu te maries... Eh oui ! C'est lors d'un événement de coworking que j'ai rencontré ma femme !

🎤 Comment recréer cette dynamique dans son bureau ?

En général les premières clés sont le management et les conditions de travail.

Puis l'espace de travail joue un rôle primordial : la localisation du bureau, la déco, l'atmosphère.

C'est pourquoi chez Morning nous avons notre propre déco, nos meubles, nos architectes, nos artisans.

Dans l'espace de travail il y a aussi les point de rencontres que l'entreprise doit promouvoir afin de permettre ces synergies et cette dynamique dont on parlait.

Notamment, dans le cas de nos espaces, c'est aux Morning Managers de créer une empreinte, un ADN, des rencontres dans leurs espaces, des initiatives inclusives et collaboratives.

Car tu as beau avoir un super bureau, des espaces communs, une place de village, si celle-ci n'est pas animée, ça ne marchera pas.

L'aspect social et les interactions humaines demeurent primordiaux.

On ne peut pas non plus se reposer sur les employés et attendre que ces dynamiques se créent naturellement.

Dans un espace de coworking il y a 10% d'extravertis, de moteurs qui font vivre l'espace, 10% de gens qui n'ont pas très envie d'être sollicités, puis 80% de timides, d'introvertis qu'il faut impliquer, solliciter, inclure.

D'autant plus maintenant que les gens ont le choix de venir au bureau ou de rester chez eux, il faut que les bureaux aient quelque chose de plus qui contrebalance le confort qu'ils ont chez eux.

Le bureau devient un enjeu de cohésion et d'engagement.

🎤 Est-ce que le Covid a accéléré ces nouvelles tendances (nomadisme, télétravail...) ?

C'est une énorme accélération, mais ça reste un changement important qui prendra du temps à s'installer. Depuis 20 ans, une partie d'entre nous est redevenue nomades et travaille d'où elle veut, mais ce n'est toujours pas le cas de tout le monde.

10 millions de personnes seulement peuvent travailler à distance.

Avec le Covid, on est brutalement passé d'une minorité à une part beaucoup plus importantes de gens qui travaillent à distance.

Le shift est réel et conséquent mais la vraie évolution est encore à venir.

Nous ne sommes qu'au début, il faut rester attentif, suivre l'impact sur l'organisation du travail et tester tester tester.

🎤 Présentiel, distanciel, hybride... ?

C'est sans doute le challenge le plus compliqué.

Ces derniers mois on accélère la libéralisation du télétravail, cependant cela ne fonctionne pas dans toutes les entreprises :

Chez Swile par exemple, comme c'est une entreprise très commerciale, la présence au bureau est essentielle.

Chez Mano Mano il y a moins ce genre de contraintes et donc la présence au bureau reste un choix de l'employé.

On a donc deux jeunes entreprises a priori semblables qui pourtant n'ont rien ou peu en commun dans leur politique d'organisation du travail.

Pour moi la culture et le management sont bien plus importants que tout ce que tu vas pouvoir mettre en place.

L'autonomie, la confiance vont être bien plus importants.

💡 Y a t-il encore un avenir pour le bureau ?

Aujourd'hui il faut réapprendre à travailler avec les récentes contraintes et les libertés engendrées par la nouvelle organisation du travail.

Notre rôle est celui d'accompagner les entreprise dans cette transition et de permettre aux employés de passer la meilleure journée de travail possible au bureau.

Le lieu de travail a bien évidemment un avenir, mais il doit lui aussi évoluer, afin qu’une journée passée dans les locaux de l’entreprise soit aussi gratifiante que celle passée chez soi. Les start-ups l’ont déjà bien compris. Elles mettent en place le flex office et s’organisent à la manière d’une maison, avec des espaces dédiés à des fonctions bien définies : des salles de réunion pour brainstormer, des niches pour passer ses appels ou s’isoler, des pièces pour se détendre, une cafétéria où se retrouver… Le mobilier suit la même tendance pour se rapprocher de la décoration d’un appartement particulier, à la fois design et confortable, propice à la convivialité.

Le bureau doit être mieux disposé pour que les gens s'y sentent bien, tant par rapport à chez eux que par rapport à ce dont ils pourraient avoir envie. On pourrait imaginer des bureaux avec des salles de sport à l'étage, des animaux, des salles de méditation...

En plus de ça, chaque espace doit être pensé et designé en gardant toujours en tête la mission, l'ADN et les besoin de l'entreprise même.

On nous demande souvent si ces changements et ces améliorations sur le lieu de travail ont un impact sur la productivité, nous en sommes convaincus mais c'est difficile de le mesurer et de le quantifier, en revanche, l'impact sur l'engagement des employés est irréfutable.

Vous souhaitez être tenu au courant des prochains évènements ? 👉 https://bit.ly/3AP2k38

Rédigé par

TOTEM

TOTEM

Partager l'article

Nous contacter

De la même catégorie